Le pôle équestre

L’ancienne Région de Picardie, devenue la Région des Hauts-de-France, en charge de la gestion des lycées de la région, a décidé en 2014 de transférer au lycée agricole de Péronne la formation aux métiers du cheval. Pour ce faire, il est nécessaire de disposer, sur place, d’un pôle équestre suffisamment équipé. La Communauté de Communes de Haute Somme a saisi cette opportunité pour proposer à la Région, et aux financeurs du projet, la construction d’ un pôle équestre.

Ainsi, cet équipement structurant, mutualisé, permettra de :

  • Conforter une formation initiale et de développer une  formation continue sur notre territoire
  • Proposer aux habitants et aux jeunes de notre territoire des activités équestres, sports de pleine nature et tourisme équestre

L’offre touristique :

L’équipement permettra d’accroître l’offre touristique équestre peu présente dans l’est de la Somme contrairement à la Côte Picarde. Une priorité sera donnée sur la mise en place de circuits touristiques via les chemins verts initiés par le Conseil Départemental de la Somme, du Pays Santerre Haute Somme et de l’Office du Tourisme.
Le Centre Équestre de la Haute Somme s’engagera à la fois dans la démarche « Label Qualité » et « Label Cheval Etape » qui vise à l’hébergement de chevaux de passage quelque soit le motif de déplacement : randonnée, compétition… L’équipement réunira les conditions d’obtention du « Label Equi Handi Club » de la Fédération Française d’Equitation.

L’offre pédagogique :

Le projet affichera une vocation pédagogique tournée à la fois vers l’enseignement et l’apprentissage en accueillant les élèves du Lycée Professionnel Agricole de la Haute Somme se destinant aux formations équestres.

Plusieurs types de formations sont visés :

  • Le Bac Professionnel « Conduite et gestion des Exploitations Hippiques » en 3 ans
  • Le CAPA Soigneur d’équidés par apprentissage
  • BPJEPS Activités Équestres – Mention Equitation (par apprentissage)

Si toutes les prochaines étapes sont franchies avec succès (accord et convention avec la Région,  mise en route du chantier…etc), cet équipement devrait entrer en service pour septembre 2020.